11 – Procédure de Stop-Urgence

    .1 La souffrance se produit,

Lorsque je prends vaguement conscience d'un 'léger malaise' (mal-aise), revoir/chercher  vite à quel moment ça a commencé, d'abord de façon inconsciente, puis légèrement consciente,  jusqu'à ce que ma perception soit devenue suffisamment présente pour que je 'sente' vraiment que 'quelque chose' ne va pas, même si je suis encore incapable d'identifier précisément quoi

2. J'identifie cette souffrance* et ensuite:  STOP !

3. Délai de réaction de 5 secondes, comptées à voix basse ou haute, ou parlée en esprit.

4. Dés-identification: Répétition (à voix haute, ou basse, ou parlée en esprit) de la phrase :

Je ne suis pas mon corps,

je ne suis pas mon esprit,

Je ne suis pas mes pensées,

je ne suis pas mes sensations,

je ne suis pas mes émotions,

je ne suis pas mes sentiments,

je ne suis pas mes perceptions,

Je ne suis pas mon nom,
Je ne suis pas
[mon nom et prénom]**.

Quoiqu’il arrive et que je perçoive,

je ne suis pas cela.
Je ne suis pas obligé(e) d'y croire ni d'en souffrir

 

5. Reglage de depart

Sans aucune transition, dès cette récitation terminée, effectuer le réglage de départ avec crispation anus/vagin/urètre, séparés de préférence pour accompagner la descente brutale de l'A1 dans la conscience rouge.  Une fois le calme mental stabilisé (à vérifier à chaque fois) passer à :

 

6. Invalider la Souffrance : (à prononcer à voix haute ou basse)

Je reconnais que ce qui se produit (souffrance en interne) ne me convient pas. Cela ne va pas dans le sens de mon bien être ni de ma tranquillité.  Je reconnais le processus Ego à l'œuvre.

 

7. Je décide de cesser d'y croire et je le fais.

 

8. Questions préalables :

  • En quoi ce qui vient de se passer me concerne (ou pas) ?
  • Est-ce que je dois réagir à l'intérieur de 'moi' (ou pas) ?
  • Est-ce que je dois ré-agir verbalement (ou pas) ?

9. Et si je décide qu'il faut vraiment que je m'en occupe,

10. Passer à l'examen des formulations incorrectes,

11. Renvoyer à la personne qui 'pose problème' Les corrections à faire sous forme de questions.

12.S 'il n'y a pas de partenaire extérieur, passer à la description des faits.

* Identifier la souffrance: percevoir l'existence des évènements organiques, émotionnels, sentimentaux qui signalent habituellement chez moi qu'un processus de souffrance est déclenché. Voir la liste des 52 émotions perturbatrices et autres associées qui ont été recensées par le système bouddhiste.

** Il est possible de personnaliser cette méthode de dés-identification en fonction de vos préoccupations du moment: "je ne suis pas mon emploi", "je ne suis pas ma famille", "je ne suis pas mes productions intellectuelles", "je ne suis pas mes performances physiques", etc.

Ce contenu a été publié dans Modes d’emploi. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire