L’histoire des chats

Au pays du soleil levant, il y a bien longtemps, un Maître des Arts de Combat, nommé Shoken, était tourmenté par un gros rat dans sa maison. Toutes les nuits, le gros rat venait dans sa chambre et l'empêchait de dormir. Shoken était obligé de dormir pendant la journée ! Alors il eut l'idée d'aller trouver l'un de ses amis, éleveur et dresseur de chats. Shoken lui dit :
- Prête-moi donc le plus fort de tes chats.
Le Maître des chats lui prêta un chat de gouttière rapide, fort et habile. Ses griffes étaient fortes et ses bonds puissants ! Quand il entra dans la pièce, il se jeta sur le gros rat, mais ce dernier demeura le plus fort et le chat s'enfuit.
Shoken emprunta alors à son ami un deuxième chat, de couleur fauve, doté d'une forte personnalité, d'une forte énergie et d'un esprit combattif, mais le gros rat eut le dessus et le chat dut s'enfuir. Ce rat était vraiment très mystérieux !
Un troisième chat fut essayé, un chat noir et blanc, qui ne put le vaincre non plus. Le Maître des chats proposa alors un quatrième chat à son ami. Ce dernier fit la moue, car il s'agissait d'un chat noir, vieux, assez intelligent, mais moins fort que le chat de gouttière ou le chat tigré. Shoken accepta quand-même ce nouveau chat et l'emmena chez lui. Lorsqu'il entra dans la pièce, le rat le regarda. Le chat s'assit, très calme, et ne bougea pas. Il commençait même à faire sa toilette et à lisser ses poils ! Alors le rat commença à douter. Il s'approcha, prêt à se battre mais légèrement apeuré. Soudain, le chat lui attrapa le cou, le tua et l'emporta hors de la place.
Shoken s'en fut consulter son ami et lui dit :
- J'ai souvent poursuivi ce rat avec mon sabre, mais c'est toujours lui qui m'a griffé et mordu. Pourquoi ce chat noir a-t-il pu le vaincre ?
- Il faut organiser une réunion et interroger les chats. Tu les questionneras, puisque tu es Maître des Arts de Combat.
Il y eut donc une assemblée des chats présidée par le chat noir, qui était le plus âgé. Le chat de gouttière dit :
- J'étais très fort...
- Pourquoi n'as-tu pas vaincu le rat ? demanda le chat noir
- Je possède beaucoup de techniques pour attraper les rats. Mes griffes sont fortes et mes bonds puissants, mais ce rat n'est pas comme les autres.
Le chat noir déclara :
- Ta force et ta technique ne peuvent pas être au-delà de ce rat. Même si ton pouvoir et ta puissance sont vraiment forts, tu n'as pas pu gagner avec ton seul art. C'était impossible. Il te manquait quelque chose...
Alors, le chat tigré déclara :
- J'entraine toujours ma présence, mon énergie et ma respiration, je me nourris de légumes et de soupe de riz, et c'est pour cela que mon activité est forte. Mais je n'ai pu vaincre ce rat. Pourquoi ?
- Ton activité et ta présence sont forts, mais ce rat était au-delà de tout ceci. Tu étais plus faible que lui. Si tu es attaché à ta présence, cela devient une force vide, sans puissance ni efficacité. Si elle est trop soudaine, ou trop brève, tu n'es alors que passionné. Aussi peut-on dire que, si ton activité est comparable à l'eau sortant d'un robinet, celle du rat est comparable à un puissant jet d'eau. Tu es trop confiant en toi-même...
Puis, ce fut le tour du chat noir et blanc qui, lui non plus, n'avait pu tuer le rat. Il n'était pas très fort, mais intelligent. Il avait l'Illumination et se contentait de travailler son entraînement, mais il n'était pas sans but ni esprit de profit. C'est pourquoi il avait du fuir, lui aussi. Le chat noir lui dit :
- Tu es fort et intelligent, mais tu n'as pas pu vaincre ce rat, car tu avais un but. L'intuition du rat était plus grande que la tienne. Lorsque tu es entré dans la pièce, il a de suite compris ton état d'esprit. Tu n'as pas su harmoniser ta force, ta technique, ta conscience active et ton énergie, qui sont restées séparées au lieu de s'unifier. Moi, en un seul instant, j'ai utilisé ces facultés inconsciemment, naturellement et automatiquement. C'est ainsi que j'ai pu tuer ce rat.
Mais, près d'ici, dans un village voisin, je connais un chat qui est encore plus fort que moi. Il est très vieux, et tous ses poils sont gris; je l'ai rencontré, et il n'a pas l'air fort du tout ! Il dort toute la journée, il ne mange ni poisson ni viande, seulement de la soupe de riz...et quelquefois, il boit un peu de saké. Il n'a jamais pu attraper un seul rat, car tous ont peur et fuient devant lui ! Un jour, il est entré dans une maison qui était pleine de rats. Tous les rats sont aussitôt partis et ont changé de maison ! Il pouvait les chasser même en dormant. Ce chat gris était vraiment très mystérieux ! Tu dois devenir comme cela : au-delà de la posture, de la respiration et de la conscience.

Histoires du Zen et des Arts Martiaux
Transmise par Henri Landier en 1975
 

Ce contenu a été publié dans Histoires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire